Les Apparitions de la Vierge Marie
Les Apparitions de la Vierge Marie Hotel à Lourdes
> L’enfance de Catherine Labouré
> Les Apparitions de la Vierge Marie
> La médaille miraculeuse
 

Décembre 1830 : 3ème et dernière Apparition de la Vierge Marie
  Les Apparitions de la Vierge Marie
Première Médaille Miraculeuse

Les Apparitions de la Vierge Marie

Boutique de la
Médaille Miraculeuse


Catherine continue à se consacrer à sa mission envers les pauvres et garde son secret qu'elle ne révèlera d'ailleurs elle-même à la Supérieure de sa Congrégation qu'à la veille de sa mort.

Lors de cette dernière apparition, la Vierge Marie réitère sa demande, et se dit fâchée que Mr Aladel ne fasse pas le nécessaire pour faire frapper la médaille. Elle conseille une nouvelle fois Catherine de s'en ouvrir à lui.

Mr Aladel en parle alors au Procureur Général des Lazaristes, Mr Etienne son ami, qui lui obtient un entretien avec l'Archevêque de Paris Mgr de Quélen.

Touché par cette apparition il décide de faire frapper la médaille sans dévoiler les événements présidant à cette nouvelle effigie.



 

La 1ère médaille : Juin 1832

La première médaille est donc fabriquée en 1832 sur Ordre de Mgr Quélen, en accord avec Rome.

En 1834 la médaille est qualifiée de Médaille Miraculeuse car elle apporte avec elle la protection et les guérisons. Certaines conversions comme celle d'un jeune banquier Suisse sont mêmes devenues célèbres.

En 1836 les guérisons inexpliquées touchent les Etats Unis où s'est propagée la Médaille Miraculeuse, en Pologne en 1837…. En 1839 c'est 10 millions d'exemplaires qui ont été frappés.

L'Apparition la Médaille Miraculeuse s'impose alors dans le monde chrétien comme gage de protection.

En 1858 lors des premières apparitions de Lourdes, Catherine Labouré rappelle que l'un des vœux de la Vierge Marie était de faire de la chapelle de la rue du Bac un lieu de pèlerinage.

Plusieurs textes signalent d'ailleurs que Bernadette Soubirous portait la Médaille Miraculeuse lors de la 1ère apparition de Lourdes.

Reconnaissance officielle de l'Eglise

Sœur Catherine Labouré meurt le 31 décembre 1876, et est enterrée sous la Chapelle de Reuilly près de Paris.

C'est seulement le 27 juillet 1947 après de longues démarches, et le procès de ces Apparitions au Vatican, destiné à authentifier ces évènements, que Pie XII canonise Catherine Labouré.

Aujourd'hui, vous pouvez visiter la Chapelle au 140 rue du Bac à Paris.

 
 

_______________________________________________________________________
Contact   Liens Utiles

www.lourdesdirect.fr
www.bapteme-direct.com
www.medaille-miraculeuse-direct.com
www.fatimadirect.com
www.communiondirect.com
www.hotelsvinuales.com